Cinéma / Littérature

« Derrière nos écrans de fumée » le documentaire choc de Netflix

Le documentaire présente ce qui se passe derrière nos écrans, que se passe t’il quand les plus grandes entreprises comme Google, Facebook citées dans ce documentaire ou encore plusieurs autres réseaux sociaux atteignent légalement nos informations ?

Ils sont plusieurs développeurs, ingénieurs ou encore professionnels dans le métier à se relayer pour expliquer l’envers du décor de ses entreprises qui contrôlent notre vie et nos choix ! L’objectif de ce documentaire est d’alerter sur les effets de la dépendance aux smartphones. Sauf que cette fois, ce sont des personnes ayant travaillées dans les grandes entreprises qui répondent dans ce documentaire.

Que se passe t-il derrière les écrans ?

Quand vous arrivez pour la première fois sur un site, celui-ci insiste pour que vous acceptiez leurs « cookies », mais savez-vous ce que sont ces pop-up qui apparaissent sur nos écrans et nous obligent à accepter ? C’est très simple, c’est la façon la plus discrète pour avoir vos informations, localisation, centres d’intérêt, ils les ont, ce que vous dites, ils les ont… Quand vous acceptez ces cookies, vos informations sont envoyées à l’entreprise, vos données, vos photos, vos vidéos, ils les ont !

Quand vous chercher sur Internet, des articles où tout autre chose, vous tomberez sur des pubs ! Une envie de vacances, vous en parlez ? Devinez qui vous écoute ? Votre smartphone, Google Home ou encore Alexa sont là pour vous écouter. Et vous proposent des pubs sur les choses que vous avez besoin et les cookies servent à ça !

Dans ce documentaire présentant des interviews anciens employés, une sorte de mini film mettant en scène une famille, tous plus ou moins dépendants à leur téléphone est également présentée pour plus de diversité dans ce documentaire. Dans cette famille, la plus jeune est complexée après les retours sur sa dernière publication Instagram, l’aîné est influencé par des vidéos YouTube que lui recommande un algorithme représenté dans ce documentaire par trois personnes qui gèrent les pubs, l’argent et les notifications qui nous contraignent de rester à regarder notre téléphone pendant des heures ! Ce mini-film est présenté pour illustrer ce que le documentaire veut faire comprendre aux gens.

« Jamais, dans l’histoire, il n’y a eu cinquante concepteurs prenant des décisions ayant un impact sur deux milliards de personnes. » Tristan Harris, éthicien, ancien de chez Google

Tristan Harris, éthicien et ancien de chez Google

Après avoir regardé le documentaire, comment réduire les accès aux informations. Pour Tristan Harris, ancien de chez Google: « Cette machine ne fera pas marche arrière sans une énorme pression des gens », le documentaire se termine sur le fait que la technologie est encore aux débuts de ses fonctions et qu’elle peut faire marche arrière sur certains points. Les entreprises peuvent encore changer, encore faut-il qu’elles le veulent. Mais si personne ne fait rien, le monde restera le même et vous serez localisé et vos données seront enregistrées pour une durée indéterminée. Pour certains professionnels, il faut remplacer certaines applications, comme Qwant, qui est connu pour n’enregistrer aucune information vous concernant.

Facebook réponds au documentaire de Netflix

Après quelques semaines que le documentaire soit sortie, Facebook a souhaité répondre à Netflix

« Plutôt que d’offrir un regard nuancé sur la technologie, cela donne une vision déformée de la façon dont les plateformes de réseaux sociaux fonctionnent pour créer un bouc émissaire pratique sur des problèmes sociétaux difficiles et complexes. » Facebook

Un point marquant dans le documentaire, c’est l’influence, Facebook à répondu que la plateforme contient de la publicité, ce qui permet de fournir un service gratuit. Pour autant, le réseau social a voulu clarifier le sujet : «  Même lorsque les entreprises achètent des publicités sur Facebook, elles ne savent pas qui vous êtes. Nous fournissons aux annonceurs des rapports sur les types de personnes qui voient leurs annonces et les performances de leurs pubs, mais nous ne partageons pas les informations qui vous identifient personnellement, sauf si vous nous en donnez l’autorisation. Nous ne vendons vos informations à personne. Vous pouvez toujours voir les « centres d’intérêt » qui vous sont attribués dans vos préférences d’annonces, et si vous le souhaitez, vous pouvez les supprimer. »

Un autre point qu’a voulu faire savoir Facebook c’est à propos de la parole des anciens salariés interrogés dans le documentaire : « Les créateurs du long-métrage n’incluent pas les idées de ceux qui travaillent actuellement dans les entreprises ou d’experts qui ont une vision différente du récit proposé par le film. Ils ne reconnaissent pas non plus – de manière critique ou non – les efforts déjà déployés par les entreprises pour résoudre bon nombre des problèmes qu’elles soulèvent. Au lieu de cela, ils s’appuient sur les commentaires de ceux qui n’ont pas été à l’intérieur depuis de nombreuses années. » C’est sur ces deux points que le réseau social Facebook a voulu répondre à Netflix et son documentaire en laissant encore derrière lui des questions que les spectateurs ont encore en tête !

Pour ce qui non pas encore regardait le documentaire et qui voudrait le voir, sachez qu’il est disponible sur Netflix et voici sa bande annonce:

0 %