HistoirePolitique

Jacques Chaban-Delmas, une vie politique !

Jacques Delmas, né le 7 mars 1915 en pleine Première Guerre mondiale et mort le 10 novembre 2000 à l’âge de 85 ans, était un politicien, député, maire, ministre, résistant et général français, très actif dans la politique de son pays.

Élève médiocre à son lycée, il continue néanmoins les études à Paris. Il est diplômé de Sciences Po, d’études supérieurs d’économie politique et droit public et obtient une licence en droit. Peu avant la Seconde Guerre mondiale, il devient major de sa promotion juste après son service militaire. Durant la guerre et jusqu’à la défaite de 1940, il est sous-lieutenant de son régiment.

Jacques Chaban-Delmas en tenue de général

Résister pour vivre !

Vite intégré à la résistance, il prend le surnom de Chaban qu’il gardera jusqu’à sa mort. En 1944, il est nommé délégué militaire national au Gouvernement provisoire et il est promu Général à l’âge de 29 ans, ce qui fait de lui le plus jeune général. En août 1944, il participe à la Libération de Paris et rencontre pour la première fois le général De Gaulle. Il est fait chevalier de la Légion d’honneur et compagnon de la Libération le même jour.

Début d’une vie politique

Entré dans la politique, il devient député de la Gironde, siège qu’il reprendra trois fois. Il entre, également, dans la politique de Bordeaux en 1946 où il sera du parti gaulliste (parti politique de Charles De Gaulle). En 1947, il est élu maire de Bordeaux et il restera à se poste durant 47 ans. Pendant son mandat, il agrandira Bordeaux et il inaugura le campus de l’école d’ingénieurs Arts et Métiers Paris-Tech ainsi que les nouvelles gares de la ville. Très investi dans la politique de son pays, il deviendra plusieurs fois Ministre sous la présidence de René Coty de la IVe république. Multipliant les qualités politique, il deviendra, également, Premier Ministre (1969-1972) sous la présidence de Georges Pompidou ainsi que trois fois Président de l’Assemblée Nationale entre 1958 et 1988.

Jacques Chaban-Delmas, président de l’Assemblée Nationale

Voulant aller encore plus loin, en 1974 il se lance dans une campagne présidentielle après la mort de Georges Pompidou. Il perd face à Valéry Giscard d’Estaing qui sera élu 3ème président de la Ve république. Après cela, il continua durant d’autres mandats présidentiels de revenir en politique ou de soutenir certains politiciens.

En 1995, alors âgé de 80 ans et toujours maire de Bordeaux, il décide de ne pas se représenter et s’éloigne de la vie politique. Il rejoint plusieurs associations de résistants de la seconde guerre mondiale ou encore des fondations envers Georges Pompidou et Charles De Gaulle.

Jacques Chirac et Jacques Chaban-Delmas

Chaban-Delmas le visionnaire

Le 10 novembre 2000, il s’éteint à son domicile à Paris après une vie politique bien menée et remplie. Quelques années avant sa mort, il refusa certaines décorations car selon lui, personne ne pouvait prétendre lui remettre une telle décoration, personne n’ayant, selon lui, un passé comparable au sien. Il passera quand même de chevalier à commandeur de la Légion d’honneur. Aujourd’hui encore, 20 ans après sa mort, Jacques Chaban-Delmas restera selon les mots de Jacques Chirac « un précurseur de notre société moderne » et un « visionnaire » selon Alain Juppé.

Plus dans :Histoire

0 %